HUMEUR

A Montréal tu seras, chez le médecin tu iras!

Allo les amis (c’est comme ça qu’on dit bonjour ici)!,

Après notre arrivée à Montréal (je vous passe le voyage en autobus, le check-in à l’hôtel, le resto du soir…) et bien j’ai eu la crève. Genre la grippe avec une angine, un rhume, une bronchite, j’en sais trop rien. Dimanche je me sens fatiguée (je me dis que c’est le jetlag, normal) mais j’ai mal à la gorge, j’ai du mal à déglutir, je commence à me sentir oppressée de la tête. Bref je me dis que j’ai pogné* (je parle en québécois, se référer à la fin de l’article pour la traduction) un rhume de marde*. Après avoir passé une nuit de marde toujours, j’avais des douleurs aux articulations et assez bien à la hanche. Mal de crâne, raideurs dans la nuque, bref, la grippe. Après avoir essayé l’automédication depuis dimanche et que rien ne s’arrange (même, c’est pire) je me décide d’aller chez le médecin, tant pis, mais je ne voulais pas risquer de rester dans cet état pendant toute la durée de mon séjour ou pire, que ça s’aggrave!!

A savoir qu’ici il n’y a pas (ou alors très peu si ça existe) des médecins qui ont leur propre cabinet (enfin comme chez nous quoi). Ici ils bossent dans des cabinets, privés ou publics, et avec ou sans rendez-vous. Evidemment il a fallu que la clinique la plus proche soit une clinique privée mais heureusement pour moi un médecin voulait bien prendre de nouveaux patients de temps en temps (oui parce que parfois ils peuvent refuser). Bref, j’ai rendez-vous le lendemain! Je me dis que au moins sur l’entre-fait si ça va mieux je pourrais annuler. Sauf que non donc je suis quand même rendue* pour aller chez le médecin!

100$ d’ouverture de frais de dossier, 200$ de consultation (heureusement j’ai souscris une assurance pour venir et ils prennent ça en compte…) je dois me rendre à la pharmacie et je me retrouve avec des médicaments comme Dr House (pas les mêmes hein, mais savez le petit tube avec son nom dessus et sa prescription).

Capture d’écran 2015-01-30 à 17.14.13

Anyway tout ça pour dire que depuis ça va mieux, ça me fait du bien et je peux aussi profiter de mes vacances beaucoup plus pleinement!

C’est quand même poche* qu’en étant ici pendant un an j’ai réussi à ne pas devoir aller chez un médecin et que lorsque je viens pendant 15 jours je m’y retrouve contrainte. Les frais médicaux ici peuvent coûter très cher (mais bon au moins il y a la ramq – Régie de l’assurance maladie du Québec entre autre) mais je pense que c’est limité (bon ça c’est comme chez nous).

Alors un bon conseil si vous êtes PVTistes ou même touristes et que vous tombez malades… Le médecin ça coûte bonbon et les urgences c’est très long! (Et ça rime vous n’avez aucune excuse pour ne pas retenir ça). N’hésitez pas à aller au Jean-Coutu ou au Pharmaprix le plus proche pour vous procurer quelques médicaments. Par exemple, le Tylenol sera votre meilleur ami (l’Advil aussi mais il coûte plus cher), c’est un peu l’équivalent du Dafalgan en Europe (si je ne me trompe pas). Strepsil pour la gorge ça fonctionne très bien aussi et les ibuprofen sont en vente libre! Sinon vous avez aussi accès aux sirops (pas d’érable, mais pour la toux). En général ça fonctionne et pas besoin de vous retrouver chez le médecin.

Pendant que j’attendais je consultais un peu les diverses expériences pvtistes chez le médecin et certaines faisaient sacrément peur. Entre les médecins qui vous font payer beaucoup trop cher et ceux qui vous reçoivent et vous « auscultent » en 3 minutes montre en main ça reste middle! Pour ma part j’ai été d’abord reçue par une infirmière qui m’a pesée, pris ma tension, discuté un peu avec moi (ce que je faisais ici, dans quel but, si j’avais des allergies, intolérances etc). Ensuite le médecin m’a reposé quelques questions qui étaient similaires mais en plus de ça il m’a palpé le foie, écouté ma respiration etc etc, bref un bel examen médical je dois dire!

Donc à bon entendeur malade, bon courage et souviens-toi: le Tylénol est ton meilleur ami!

Pogner: attraper/choper
Marde: de merde
Être rendu: être obligé de/ devoir faire quelque chose
Poche: moche/con

PS: Ah oui et aujourd’hui ça fait 1 an que je ne fume plus! 😀 Et quel bonheur!!

Enjoy!

– niilah –

1 thought on “A Montréal tu seras, chez le médecin tu iras!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *