LITTÉRATURE

Livre « La cour des grandes » Adèle Bréau

Je viens de terminer la lecture du livre « La cour des grandes » de Adèle Préau! Paru en 2015  je me le suis procuré chez Belgique Loisirs!

Ca faisait plusieurs fois que je le voyais sur les étagères mais j’hésitais à l’acheter…

De leur cahiers de texte de collégiennes à leurs plannings surbookés, Mathilde, Alice, Lucie et Éva sont entrées sans s’en rendre compte dans la cour des grandes. Héroïnes made in France, elles ne rêvent plus de prince charmant, de robe meringuée ni d’alliances. Elles n’en ont plus le temps. Crèche, école, courses, vie sexuelle, carrière, enfants malades, premières rides et corps qui fout le camp, elles tentent simplement de maîtriser le tourbillon insensé qui les emporte depuis qu’elles ont dit oui. Ces équilibristes à l’aube de la quarantaine rient, explosent, calèrent, aiment et espèrent, car au fond, leur vie ne fait que commencer.

Voila la quatrième de couverture qui me plaisait beaucoup mais qui me faisait un peu peur. Est-ce que ça va être un roman un peu kitch, à la Sex & the City (j’aimais bien la série hein au passage)?  Style qu’on a déjà eu l’occasion de lire/voir un peu partout…?

Après une ou deux visites chez Belgique Loisirs je vois que le bouquin est toujours disponible et qu’il me tente bien. Je décide donc de concrétiser mon envie et achète le livre! J’ai commencé à le lire avec un peu de réticence. Pas de spoil mais le livre commence sur la fin des vacances d’été qu’ils ont, presque tous, passés ensemble et il est temps de rentrer sur Paris.

Mon impression

J’ai apprécié le livre mais je ne l’ai pas adoré. Il m’a d’ailleurs fallu un peu plus de temps pour le lire. J’ai eu du mal à m’y retrouver un peu dans tous les personnages au début. Ok il n’y en a pas beaucoup, mais il faut retenir qu’untel c’est le mari de bidule. Que chose et machin sont les enfants de trucmuche. Que trucmuche travaille dans tel truc et voila. Ca fait beaucoup d’infos à retenir en début de bouquin… Du coup j’ai eu du mal à m’imprégner du livre, de son histoire, de son atmosphère.

Niilah Livre la cour des grandes Adèle Bréau

Au fur et à mesure de mon avancée dans ma lecture j’ai pu apprécier un peu plus le bouquin. Chaque chapitre est réservé à une des filles. Du coup parfois un peu difficile, après 3 chapitres, de se souvenir un peu de tout et de remettre les bons personnages en place. J’ai trouvé également que les chapitres sont longs… C’est quelque chose que je n’aime pas trop, ça m’a un peu refroidi dans ma lecture.

Le livre est séparé en 3 parties. La première pour planter l’histoire, le décor, etc. La seconde les gros changements dans la vie des filles; et la 3ème partie comment ça se termine, évidemment. Ma partie préférée est la dernière c’est celle que j’ai lu avec le plus d’impatience et de curiosité.

Le livre suivant…

Le livre existe aussi dans la version masculine « Les jeux des garçons« , qui raconte la vie des maris/conjoints des 4 filles et qui est un peu la saison 2 de « La cour des grandes ». A la fin de celui-ci il y a une petite prémisse qui donne un aperçu de la suite côté masculin. En terminant le livre (l’histoire en elle même) je n’avais pas spécialement envie d’acheter la suite. Par contre en lisant l’aperçu je me suis dit whaaaat faut que je l’achète pour savoir.

Donc j’hésite encore, on verra! J’ai quelques bouquins à lire encore donc j’ai le temps avant de me décider ou qu’il soit retiré de la vente haha.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *