BIEN-ÊTRE, HUMEUR, Uncategorized

Pourquoi j’ai choisi ce mode de vie

Si je reviens à il y a un an, j’avais 20 kilos de plus et j’étais un peu sédentaire. J’allais à la salle de sport quelques fois semaine mais rien d’efficace. Certes, c’était toujours mieux que rien. Quand je regarde ma vie aujourd’hui, elle est totalement différente. Parfois les gens autour de moi ne comprennent pas,  d’autres m’encourage. Aujourd’hui je vous explique mes choix de vie!

Mon alimentation

Mes choix de vie, niilah, avant après

Mon équilibre alimentaire n’a jamais été très efficace jusqu’à présent. Je mangeais des céréales le matin, un sandwich que j’achetais le midi et le soir je me faisais à manger ou j’achetais des plats tout fait. Je ne buvais pas énormément et je mangeais dans les fast food, friteries, restos entre copines, cocktails, kermesses. Bref, je nageais dans tout ce qui n’était pas bon d’un point de vue alimentaire.

Maintenant je suis un régime alimentaire après avoir été consulter un nutritionniste. Au départ je me rendais chez lui pour un rééquilibrage alimentaire. Je me suis rendue compte, surtout avec les vacances, que j’ai (l’être humain) tendance à manger beaucoup trop. Entre ce que l’on a envie, la gourmandise, la vente en grosse quantité et ce dont notre corps a réellement besoin il y a une marge.

J’y allais pour perdre du poids mais je savais qu’avec une alimentation saine serait déjà efficace.

Même si ce n’est pas facile tous les jours, que le chocolat est mon gros point faible… j’adore ce nouveau mode de vie!

Notre corps est comme une voiture. Il a besoin de carburant. Si il a besoin de diesel et qu’on lui donne de l’essence, il ne sera pas efficace. Aujourd’hui, comme tout le monde, je fais des écarts mais ils sont « contrôlés »!

Le travail

Mes choix de vie, niilah, mes collègues

J’ai changé de fonction. Auparavant manager de rayon dans une grande enseigne de sport, j’enchainais les heures au travail (heures offertes généreusement de ma part…) sans compter le stress que je m’ajoutais.

Un jour j’ai fait le point avec mon patron. Je n’étais plus épanouie, je ne venais plus travailler avec le sourire. Je n’étais pas satisfaite de mon travail, je n’étais plus efficace et surtout je ne prenais plus aucun plaisir à venir travailler!

J’ai décidé de quitter les responsabilités. Et quel bonheur! Je gagne moins (mais pas tant que ça), oui parfois mon boulot me manque. Non je ne regrette rien. J’ai plus de temps pour moi. Une vie privée plus présente et surtout plus épanouie! Le prestige social de dire que « je suis responsable de rayon », je m’en fous complètement. Certain(e)s aiment dire que je ne suis qu’une vendeuse, qu’une hôtesse de caisse. Mais mon boulot je l’aime comme il est. Personne n’est « que »!

Sans compter que j’ai la chance de pouvoir dire que je travaille pour une entreprise que j’affectionne. Que j’ai des collègues avec qui je m’entends très bien et où l’ambiance en magasin est vraiment bonne. Où je suis satisfaite de ce que j’ai et ce qu’on me permet de faire au boulot.Tout le monde ne peut pas en dire autant!

Le triathlon

Mes choix de vie, niilah, le triathlon

Je garde le meilleur pour la fin, évidemment! Beaucoup ont certainement du penser, dire, que si j’ai commencé le triathlon c’est pour faire plaisir à Julien. Sa part de responsabilité c’est qu’à force de l’accompagner sur ses courses pour l’encourager et partager ça avec lui j’ai fais une belle découverte. Un sport dont je ne connaissais pas grand chose. Quel bonheur de le voir épanoui dans l’effort malgré les difficultés. Puis j’ai de plus en plus partagé ces moments avec lui et ça m’a donné envie d’essayer! A aucun moment il ne m’a forcé. A aucun moment il m’a dit de faire du triathlon. Il m’a laissé gérer ça à mon rythme. Et aujourd’hui je peux dire que je m’éclate.

Evidemment qu’il est content que je partage ça avec lui. Mais je le fais pour moi. Je me suis découvert une passion pour un sport qui m’étais totalement inconnu il y a encore 3 ans. Et parce qu’après le hockey plus rien ne m’avait passionné autant.

Je fais du triathlon parce que j’aime ça. C’est difficile, ce n’est que ma première année mais j’adore ça. Me dépenser, me surpasser, me tester et surtout me challenger!

Ca demande une certaine rigueur. Après il y en a qui peuvent se permettre de faire ça à moitié et d’avoir de bons résultats. Tant mieux pour eux.

Ca demande des sacrifices. Combien de fois j’ai (nous) refusé une soirée, un souper, une sortie parce que j’avais une course, un entrainement. Ce n’est pas que je n’ai pas envie de voir les gens, ce n’est pas que je n’ai pas envie de sortir avec eux. J’ai envie de voir des résultats, d’évoluer. Et ça ne se travaille pas à la veille d’une course mais toute l’année.

Ce n’est pas toujours facile…

Ce sont mes choix. Me priver de certaines choses parce que j’ai envie de me faire plaisir d’abord. Je préfère être en forme, performante, plutôt que d’aller boire de l’alcool, me coucher tard et peut être devoir zapper un entrainement. Mais là où les gens ne comprennent pas c’est que nous faisons ces choix pour ne pas anéantir ce qui a déjà été fait en amont.

Si nous faisons des écarts nous évaluons d’abord la situation. Quelle est la prochaine course? Le dernier gros craquage? Quand je mange du chocolat, je m’entraine plus fort. Chacun choisi son mode de vie et je pense que l’important c’est de respecter les choix des autres et pas spécialement les critiquer!

J’ajouterais aussi que le triathlon m’a permis de rencontrer plein de gens. Des personnes formidables à des niveaux différents, des histoires différentes, des objectifs différents. Je le dis souvent mais je suis vraiment contente de pouvoir partager ces moments là avec toutes ces personnes!

Tant qu’on prends du plaisir et qu’on s’éclate, c’est le principal non? Et tous les sacrifices ne sont pas forcément négatifs.

3 thoughts on “Pourquoi j’ai choisi ce mode de vie

  1. Bonjour, je te suis depuis peu de temps mais ce que j’ai pu découvrir de ton parcours et en particulier grâce à la lecture d’article comme celui-ci me motive chaque jour!
    Il y a des années, j’étais très sportive, j’adorais ça, surtout la course à pieds! Puis, un jour, je suis tombée gravement malade et les médecins m’ont dit que je ne serai plus jamais sportive, que je pouvais oublier le sport car mon corps et surtout mon souffle ne suivraient plus…
    Au fur à mesure que les années passaient, cela me manquait tellement…j’ai rencontré mon copain, il y a maintenant 6 ans, étant lui même très sportif surtout dans le domaine du vélo, celui-ci m’a poussé à recommencer le sport et à me surpasser! Aujourd’hui, je suis inscrite au Challenge du Hainaut et j’essaie de participer à toutes les courses dans la mesure du possible, bien sûr, je n’ai plus le même niveau mais je dépasse chaque jour mes propres limites et j’avoue en vouloir encore plus! Je me suis mise au vélo depuis peu et j’adore ça! Après tout rien est impossible! Et tu en es la preuve, ton parcours me donne encore plus envie de me surpasser chaque jour! Continue à t’épanouir dans le sport, et en plus en amoureux, il n’y a rien de mieux! Bravo à toi!

    1. Salut Gwendoline! Tout d’abord un énorme merci pour ton commentaire! Tu as raison de t’y être remise et c’est sur que c’est motivant aussi de partager ça en couple! Au début quand j’avais du mal à trouver ma motivation je me disais qu’il y a tellement de personnes qui ont de vraies excuses et qui ne s’en servent pas, donc moi je n’en avais pas! Quand je vois les personnes handicapées, malades, qui réalisent leurs rêves les plus fous et qui se surpasse, c’est un magnifique exemple! Je pense que tout est adaptable à chacun et c’est déjà un beau défi que de participer au challenge du hainaut! Peut être que si un jour tu as envie de te (re)mettre à la natation on se croisera sur un triathlon! Je ne fais pas de challenge course à pied mais j’y songe pour l’année prochaine car j’ai de gros progrès à faire à ce niveau là haha! Dans tous les cas je te souhaite de continuer à t’épanouir également et surtout de prendre du plaisir dans ce que tu fais!

  2. Tu as parfaitement raison ! ces choix sont assumés et doivent être respectés 🙂
    Bravo pour ta ténacité et tes performances.
    Bisous Léna

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *